la reconnaissance des sportifs pour second souffle

Publié le par Jean-Pierre GRUPPI

Second souffle est aujourd'hui reconnu et prisé par les sportifs afin de les aider à préparer au mieux leur reconversion. Voici quelques commentaires et extraits d'articles de presse de cyliste,  footballeur, rugbyman qui ont réussit à monter un projet de reconversion grâce à la société de Jean-Pierre GRUPPI :

 

"Environ 2 ans avant la fin de ma carrière, lors d'un colloque, une personne m'a parlé de Monsieur GRUPPI, qui avait créé une société pour s'occuper de la reconversion des sportifs. Après plusieurs rendez-vous avec Jean-Pierre GRUPPI, nous avons pu éllaborer un projet en créant un complexe hotelier et aujourd'hui j'ai une activité trés prenante qui me permet de réussir cette transition si souvent difficile pour les sportifs"

 

Durant un an et demi, le chantier s'agite. Cédric raconte la suite : « J'ai bien été conseillé par
Jean-Pierre Gruppi,  qui a créé un espace similaire à Béziers. Il s'occupe de la reconversion des sportifs, et il m'a aiguillé et donné moult conseils sur les petits détails indispensables pour faire vivre une telle réalisation »

 

"J'ai eu la chance de rencontrer Jean-Pierre GRUPPI, après plusieurs étapes, il m'a orienté vers un projet, puis m'a aidé tout au long de sa réalisation et m'a donné toutes les formations nécessaires à la gestion d'une entreprise. Il est aujourd'hui encore trés présent pour me donner tous les conseils utiles à la bonne gestion de ma société. La reconversion était un sujet difficile et grâce à cette société j'ai pû l'aborder sereinement"

 

"Ma reconversion a été le sujet principal de mes préoccupations durant ma dernière année de contrat, puis une personne m'a mis en contact avec Jean-Pierre GRUPPI qui a créé une société qui s'occupe de la reconversion des sportifs. Son implication dans le milieu du sport fait qu'il connaît à l'avance nos difficultés, mais aussi il sait nous aider à profiter encore de notre statut de sportif. Aujourd'hui je gère une société tout seul, chose que je n'aurais jamais imaginé et son soutien permanent est trés rassurant".

 

"Jérôme, depuis ta retraite sportive à l'issue de la saison 2003, comment s'est passée ta reconversion professionnelle ?
"Plutôt pas mal, mais je tiens vraiment à le dire, ce n'est ni grâce à l'Etat, ni grâce à la FFC, qui se gargarisent souvent en laissant croire qu'ils aident les athlètes de haut niveau à se reconvertir. Ma reconversion, je l'ai construite avec l'aide d'une seule personne qui m'a tendu la main au bon moment. Jean-Pierre Gruppi a créé une société qui aide justement les sportifs à se reconvertir"

Commenter cet article